Making-of: Taxi queen

intro_queen

 

FFEQ

Cette année, le Festival de Film Étudiant de Québec a pour thématique ‘Hors normes’. Chargés de coréaliser, avec Josiane Clouel, une série de clips promotionnels, nous avons imaginé un acteur complètement siphonné. Au son de la claquette, les fils de sa fragile raison se touchent comme un boxeur aliéné au son d’une cloche. Il décroche solide! Paradoxalement, ce personnage hors norme, nous a permis d’explorer quelques genres et classiques devenus les normes du cinéma. Dans le cas présent, la comédie et le film Taxi Driver.

 

S’agissant d’un festival étudiant, je partage ici nos acquis, sans prétention, avec la seule illusion qu’ils puissent être d’une quelconque utilité à d’autres passionnés.

 

 

plan_sequence

 

PLAN SÉQUENCE

Faire un plan séquence dans un miroir qui reflète un espace restreint, c’est pète-gueule comme un ti-vieux au Red Bull Crashed Ice. La descente en vaut la peine, si on surmonte les quelques obstacles. Poster l’éclairage et la prise de son hors du champ de la caméra étant les premiers écueils. Gérer le focus et les ombres projetées sont aussi des préoccupations. Mais au final, le véritable obstacle à cette mise en place est le temps.

 

 

plan_sequence2

 

PIVOT 180º

Lorsque la caméra pivote à 180 degrés, le personnage effectue aussi un revirement complet dans son interprétation. Ceci amplifiant cela.

 

 

miroirs

 

EXPOSITION

La première attention fût de situer notre personnage dans l’espace afin que le spectateur sente bien la présence du miroir. Nous avons donc placé la caméra derrière l’épaule d’Émile pour débuter la scène d’exposition. L’apparition d’un 2me reflet dans le miroir à main au bas de l’écran vient cimenter l’effet. C’est ce qu’on appelle en bon français: Pousser sa luck!

 

 

gauche_droite

 

COMPOSITION GAUCHE/DROITE

En composition de l’image, au-delà du sens de lecture, la gauche représente le passé et la droite l’avenir. Notre personnage est donc cadré d’abord à gauche et ensuite à droite. Le cadrage marquant la progression du monologue dans le temps. Soit, avant et après que le personnage décroche de son rôle.

Share your thoughts