Tutoriel: Time lapse floral

crocus

 

Le crocus, ci-dessus, ou le pissenlit sont des choix stratégiques pour s’exercer au time lapse floral en extérieur. En plus d’être accessibles, elles ont la particularité d’ouvrir leur fleur (l’involucre) chaque matin pour accueillir le soleil et de la refermer chaque soir.

 

Pour le pissenlit, il en sera ainsi pour une vingtaine de jours, jusqu’à ce que ses aigrettes blanches poussent. Il fleurit au début de l’été et nous revient ensuite en fin de saison. Pour ceux qui voudraient le déterrer pour des expériences en studio, sachez que sa racine peut faire jusqu’à 50 cm. Assumons donc que vous faites l’expérience dans la cour arrière.

 

schema_longueur

 

LE CHOIX DE LA FLEUR :

  • Repérez une fleur à tige courte pour éviter qu’elle ne valse au vent. Le résultat risquerait d’être un peu stroboscopique. La confection d’un petit abri vent peut  palier à une météo peu collaborative.
  • Elle doit être bien à découvert, sans longues herbes susceptibles de venir se poser devant l’appareil.
  • Choisissez un sujet bien gras qui aura un maximum de déploiement de ses couronnes de fleurs.

 

schema_cadrage

 

LE CADRAGE :

 

Évitez un cadrage trop serré de votre sujet. En se dressant en direction du soleil, la fleur risque de sortir du cadre. Sinon, assurez-vous de décentrer la fleur pour qu’elle se dirige vers la bordure opposée en traversant le cadre. Positionnez aussi l’appareil pour qu’il ne jette pas d’ombre dans le cadre, en anticipant l’évolution du soleil.

 

LES RÉGLAGES :

 

Le mode automatique étant le grand interdit en time lapse, l’appareil cherchant à refaire son focus d’une prise à l’autre, vous devez donc focusser en mode manuel.

 

L’ISO 100 est le champion en extérieur ensoleillé. Il permet d’avoir une image sans grain mais il est moins sensible à la lumière. Optez alors pour une grande ouverture de diaphragme (f2.8 par exemple) pour capter un maximum de lumière. Ce qui permet une obturation rapide et donc, une image nette. L’effet de flou de mouvement étant peu désirable pour ce type de time lapse. Par contre, en ayant une ouverture maximale du diaphragme, la profondeur de champ sera réduite (l’arrière-plan devient flou). Il faudra donc s’assurer que la fleur demeure dans la zone de focus.

 

reglages

 

La lumière variera inévitablement. La prise se faisant soit au lever ou au coucher du soleil. L’ennuagement est aussi souvent variable. Mais la cause ultime du changement lumineux provient du sujet lui-même; La fleur s’ouvre. Elle passe alors du vert foncé au jaune pétant. Ce qui reflète fortement la lumière.

 

Pour contrer cette variation de lumière, passez en mode AV (Aperture priority). L’appareil variera alors la vitesse d’obturation en conséquence. C’est ici la seule entorse suggérée au contrôle manuel total. L’objectif étant de ne pas basculer en sous-exposition ou en surexposition. Un petit effet de flicker (écarts de tons) en résultera peut-être mais rien d’ingérable en post-production.

 

calcul

 

LES INTERVALLES :

Vos réglages sont faits, ne reste plus qu’à brancher l’intervallomètre. Un intervalle de 20 secondes entre chaque photo est raisonnable pour un mouvement fluide. En tenant compte qu’il faut environs 3 heures pour que la fleur s’ouvre au maximum. Que vous ferez un montage vidéo standard en 24 frame par secondes. Vous obtiendrez une vidéo d’une durée de 22,5 sec composée de 540 photos.

 

Lorsque vous êtes prêts à démarrer la séance, vous pouvez enlever le mode d’affichage continu à l’écran pour économiser vos batteries. Si vous deviez faire un très long time lapse, je vous suggère d’ailleurs d’utiliser un Power Grip permettant d’utiliser 2 batteries standards.

 

pissenlit

 

POST-PRODUCTION:

 

Quelques logiciels de Deflickering, permettent de réduire les écarts de tons entre les photos et d’obtenir une séquence fluide. Notamment, Panolapse. Pour un contrôle maximal sur la retouche de vos photos, il est primordial de prendre vos photos en format RAW. Il vous sera ensuite facile d’appliquer un traitement en lot à toutes vos photos et les exporter ensuite en JPG aux bonnes dimensions. J’approfondirai ce sujet dans un prochain article.

 

Et c’est parti! Vous ferez sans doutes quelques erreurs aux premiers essais mais la patience paye toujours. Voici un petit teaser de mon cru:

 

3 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

King-kongreply
juillet 27, 2014 at 05:07

Instructif!

Stephaniereply
août 21, 2014 at 09:08

So cool!

Geminisreply
septembre 13, 2015 at 02:09

I think the pill boxes are handy too, although I would only use them for accylirs. So glad you had a great time and your elan (antelope?) painting is fantastic! Your style + lots of color, it’s an eye catcher.

Leave a reply